Hauptwerk, présentation et paramétrage

Pour aller tout de suite au paramétrage, voir la page consacrée ici : Paramétrage d’Hauptwerk


Qu’est ce que Hauptwerk ?

C’est un logiciel permettant de jouer une reproduction d’orgue via une console MIDI.

Hautpwerk n’est pas un synthétiseur mais un lecteur d’échantillons qui a tous les défauts de ses qualités, à égale mesure.

Évacuons de suite le principal problème de ce logiciel : son prix. En 2018, à l’heure des VST tous plus performant les uns que les autres pour une bouchée de pain il est tout simplement aberrant et scandaleux de facturer plus de 600€ un simple lecteur d’échantillons. En effet, en l’état Hauptwerk ne produit aucun son et n’est réellement ni plus ni moins rien d’autre qu’un VST Loader, il faudra y ajouter un/des instruments pour pouvoir commencer à jouer.

Les détails du plan tarifaire ici : http://www.hauptwerk.fr/contents/fr/d188_Hauptwerk.html ou là http://store.hauptwerk-europe.com/  et un comparatif des specs : https://www.hauptwerk.com/learn-more/editions/ les restrictions techniques prétextes aux différentes versions sont grotesques et invraisemblables.
L’avantage d’une position dominante. En effet pas de concurrence sur ce marché malgré la présence de GrandOrgue qui se veut être une alternative libre et gratuite.
Un comparatif approfondi de ces deux solutions sera l’occasion d’un prochain article.

Concernant les fonctions : le strict nécessaire : un enregistreur MIDI et ses E/S standards, une correction de pitch et de tempérament des réglages audios dans les limites de la version achetée. Standards de plugin VST/AU pour le fonctionnement avec un DAW (que je n’ai pas encore testé). A cela j’ajoute des fonctionnalités spécifiques du monde de l’orgue : combinateur, moteur de registration, harmonisation, etc …

Quant à l’enregistreur MIDI, on parle bien d’enregistreur plutôt qu’un vrai séquenceur. En effet, on appuie sur rec, on joue et on se réécoute, c’est tout.
Pas question ici d’avoir vue sur la séquence enregistrée ou-bien même de pouvoir l’éditer, que cela soit dans un éditeur matriciel ou sur une partition. Pas question non plus d’avoir un métronome ou choses du genre. Il faudra passer par un logiciel externe pour voir la sortie de l’enregistrement en exportant le .mid produit.

Ici une gamme doM enregistrée dans Hauptwerk, exportée en MIDI et affichée dans Finale2014. Les premières mesures à vides correspondent au tirage de jeux. Le résultat en est pour le moins exotique.


Il me semble aussi qu’un loader de réponses impulsionnelles n’aurait pas été du luxe, histoire de pouvoir charger la salle qu’on veut sur un sampleset dry.

Ha ! Dernière petite chose au rayon des trucs incompréhensibles en 2018 : c’est visuellement moche … mais vraiment moche.

La force d’hauptwerk ne se situe donc pas dans Hauptwerk mais dans les banques de sons. Là par contre ça va (un peu) mieux : souvent très bonne prise de son, échantillonnage 48kHz/24bit, sortie multicanaux, polyphonie de plusieurs milliers de tuyaux, parfois le choix est proposé de ne pas avoir la reverb de la salle (intéressant pour une intégration à un mix, essayer un instrument dans une salle autre que celle où il est installé en utilisant un Impulse-Response Loader – Freeverb par exemple –  ou tout simplement pour jouer dans une salle qui a déjà une acoustique un peu longue) …

A savoir qu’il faut assez rapidement une config musclée, compter 16 ou 20 Go de ram pour un instrument moyen, on arrive sans problème à des instruments qui réclament 64 Go en multicanaux.

Concernant les prix, c’est déjà plus raisonnable et justifié, compter 280€ en moyenne pour un instrument, ça peut monter au millier d’€ pour certains. Soit le prix d’une mauvaise guitare. (source http://www.pcorgan.com tarifs : http://www.pcorgan.com/SampleSetsEN.html#SampleSets )

Il existe quelques passionnés pour sampler des instruments complets, construire un kit de samples et le mettre gratuitement à disposition. Le travail est parfois d’excellente qualité.

Par exemple :

Annuaire de sample-set : http://www.pcorgan.com/SampleSetsEN.html#SampleSetDownloads

Collections gratuites d’instrument : http://www.piotrgrabowski.pl/  et http://almorse.net/content_freeorgans.html

On peut y trouver aussi des instruments assez gros (7Go) qui ne fonctionneront malheureusement pas dans Hauptwerk free http://www.piotrgrabowski.pl/cracov-john-cantius.html cela sera l’occasion de tester Grand Orgue https://sourceforge.net/p/ourorgan/wiki/Home/

L’instrument fourni par défaut, StAnnes Moseley

 l’instrument de l’université de musique de Piteå/Luleå

Hauptwerk ne se limite pas à simuler des orgues, ici un clavecin de chez Sygsoft

C’est tout pour cette rapide présentation de Hauptwerk. J’approfondirai dans un prochain article.

Pour finir, la page de paramétrage :  Paramétrage d’Hauptwerk

N.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.